Les Aventures de Robin des Bois

Editeur:
Auteur:
Illustrateur:
Public:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

Je vous avoue avoir un souci avec les jeux narratifs. Ce n’est pas que je ne les aime pas, j’apprécie beaucoup lorsqu’un jeu me transporte bien sûr. Mais:
1) Je n’ai jamais accroché aux jeux de rôles car je n’arrive pas à me prendre pour mon personnage et l’incarner.
2) S’il y a trop de passage à lire/écouter… je m’endors. 😉

Je n’ai par ailleurs aucun mal à trouver un jeu excellent mais pas pour moi. Je ne comprendrai d’ailleurs jamais comment on peut, dans une émission culinaire par exemple, justifier un 3/10 par « j’aime pas les champignons ». Dans le style narratif, je trouve Sherlock Holmes Detective Conseil magnifique et hyper réussi, il y a clairement un large public pour lui. Mais je n’en fais pas partie car je sais que je ne tiendrai pas jusqu’au bout sans vider 3 canettes de Red Bull. Ce qui n’enlève rien à sa qualité !

Les jeux qui racontent une histoire, qui font vivre une expérience, qui sont évolutifs ont la cote. Il faut dire que les scénarios sont de mieux en lieux écrits, le matériel proposé d’une qualité supérieure, les illustrations atteignent des sommets… bref on tend de plus en plus vers la perfection ! Et dans des univers tout à fait accessibles, sans maître de jeu comme pour un jeu de rôle. On se laisse guider par le récit qui nous prend par la main et nous emmène ailleurs.

Les Aventures de Robin des Bois est l’exemple parfait de cette évolution. Super accessible, il suffit d’ouvrir la boite et 2 minutes après on joue ! Tout est expliqué au fur et à mesure, avec les premiers choix à faire et l’aventure qui commence. Les joueurs choisissent leur personnage (Robin des Bois, Lady Marianne, Frère Tuck…) et pourront en changer lors des parties suivantes. Oui, le jeu est évolutif (il faut réaliser les missions dans l’ordre) mais il n’est pas indispensable de jouer avec les mêmes personnes tout le long de la campagne (même si c’est toujours mieux).

Au niveau mécanique, je suis scotché par l’ingéniosité de l’auteur. Un système de petites fenêtres clipsables recto/verso permet d’initialiser le plateau en quelques manipulations en fonction du scénario et le faire évoluer pendant la partie. Sans l’abimer ou le modifier, on ne touche pas au matériel comme dans d’autres jeux Legacy. Les actions/déplacements et les règles en général sont limpides. Du grand art !

Les textes sont bien écrits, courts et droits au but, avec juste ce qu’il faut de paragraphes d’ambiance pour s’immerger dans l’univers sans alourdir le jeu. Le livre d’aventures répond aussi aux questions au moment où on se les pose, c’est presque magique. Comptez une heure environ par partie, ce qui est idéal pour un jeu de ce genre je trouve. Libre à vous de jouer plusieurs scénarios à la suite si le coeur vous en dit ou de continuer plus tard, le rangement est très facile.

Au passage, gros coup de chapeau à Michael Menzel, à la fois auteur ET illustrateur du jeu. C’est ce qui s’appelle avoir de multiples talents ! Rebelote d’ailleurs après Andor où il avait déjà cumulé les deux rôles avec le même bonheur. A noter aussi que le jeu faisait partie des 3 nominés au prestigieux Spiel des Jahres 2021 allemand qui récompense le meilleur jeu familial de l’année (aux côtés de Micro Macro Crime City et Zombie Teenz).

Quand il est de cette qualité, on ne peut qu’aimer les jeux narratifs ! Idéal en famille (avec des enfants dès 9-10 ans) ou entre amis, tant à deux, trois qu’à quatre joueurs. Passionnant, ingénieux, immersif, c’est un énorme coup de coeur pour Les Aventures de Robin des Bois ! Grandiose !