Kyudo

Editeur:
Illustrateur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, ,
Nombre de joueurs conseillés:
,

Alors là on peut dire qu’ils ont mis le paquet ! Qui ça ? Si le nom de Offline Editions vous est encore inconnu, cela pourrait vite changer car ces passionnés ont une énergie folle et communicative qui fait plaisir à voir. Ils produisent et distribuent principalement une jolie gamme de tapis de jeux et de pistes de dés mais se sont aussi lancés dans l’édition de jeux. Je n’avais pas été totalement convaincu par Magic Fold, leur premier bébé, mais ce Kyudo par contre nous a tout de suite bien plus emballé !

Avant de vous expliquer de quoi il en retourne et pourquoi on l’aime, un petit mot aussi sur les auteurs et l’illustratrice. Une Dream Team ! On ne présente plus Bruno Cathala et Ludovic Maublanc. Séparément, on leur doit des incontournables comme Kingdomino ou Jamaica pour le premier, Dice Town ou Cash ‘n Guns pour le second. Et c’est déjà ensemble qu’ils ont notamment créé des jeux légendaires tels que Mr Jack ou Cyclades. Quant à Camille Chaussy, lillustratrice au talent immense, on la retrouve aux pinceaux de tous les Flying Games, mais aussi de Recto Verso ou encore la splendide nouvelle version de Cyrano. d’un certain… Ludovic Maublanc, encore lui !

Bref, le meilleur moyen d’atteindre ses objectifs est de se donner les moyens et ils l’ont bien compris, chez Offline. Bien s’entourer, donc, mais aussi proposer quelque chose de qualitatif. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’au niveau matériel, c’est juste waouw ! La piste de dés incluse est de toute beauté et d’une qualité encore jamais vue dans une boite de jeu (plus épaisse, illustrée et mieux finie que celle présente dans Association 10 Dés). Les dés sont très jolis aussi, emballés non pas dans un simple sachet en plastique mais dans un superbe fourreau en tissu. Et tout est à l’avenant.

Mais bon, offrir aux joueurs un matériel magnifique, c’est très bien. Mais si le jeu déçoit, tout cela ne sert à rien. Comme au cinéma, on peut avoir une superbe affiche et les acteurs les plus célèbres du monde, si le scénario n’est pas à la hauteur, le film ne fonctionnera pas. Heureusement, Kyudo est fort fort sympa et s’adresse en plus à un large public, petits et grands. Venons-en au fait.

J’aime beaucoup, à l’arrière de la boite, la mention « Roll & Fight ! ». Clin d’oeil au « Roll & Write », un type de jeux fort à la mode depuis quelques années qu’on apprécie beaucoup, au point de lui avoir consacré un Top 10 que vous pouvez retrouver ici. Kyudo est bien est jeu de ce type, mais avec bien plus d’interactions et de… baston que d’habitude. Généralement, même si on prend beaucoup de plaisir à lancer des dés et cocher des trucs sur sa feuille, c’est vrai qu’on joue un peu chacun dans son coin. Ce n’est pas forcément gênant pour autant, mais les amateurs de tchatche et de jeux plus vivants ne sont souvent pas les plus friands du genre.

Kyudo, donc, qui signifie littéralement « La Voie de l’Arc » est l’art de pratiquer le tir à l’arc japonais traditionnel. Un vrai art martial empli de zenitude. Si si. Vous voilà inscrit à la plus grande compétition du genre, bien décidé à montrer à tout le monde votre grande maitrise de la chose. Rassurez-vous, on ne va pas vous demander de tirer des flèches sur une cible au mur, cela se passera avec des dés sur votre feuille. Mais les spectateurs n’en rateront pas une miette pour autant et tout le centre et le sel du jeu se situent là. Car ils sont volages les bougres et peuvent quitter votre tribune à tout moment au gré des exploits de vos adversaires !

Si la mécanique de base est classique (3 lancers maximum en gardant ou pas une partie des dés entre les lancers), les actions possibles avec les combinaisons obtenues sont plus originales: tirer des flèches en visant sa cible, déclencher des effets liés à des coups exceptionnels, utiliser son talent personnel… le but étant de progresser de la manière la plus efficace possible pour garder un maximum de spectateurs tout en essayant d’en faire perdre aux adversaires. On gagne si on possède le plus de spectateurs lorsque toutes les flèches ont atteint la cible ou si… on reste le dernier à avoir au moins un spectateur. Car oui, je ne vous l’ai pas encore dit, mais vous pouvez vous faire éliminer de la partie si vos adversaires ont réussi à faire fuir tous vos spectateurs ! Avec bien sûr du « gnark, gnark » dans l’air… on ne se refait pas.

De par ses règles simples et vite assimilées, Kyudo s’adresse à toute la famille dès 7 ans, mais les plus grands et les adultes y trouveront également beaucoup de plaisir. Idéal dans une configuration parents-enfants avec un plaisir partagé par tous, c’est la définition même du bon jeu familial. Les actions possibles ne sont pas légion (ne cherchez pas ici un gros jeu de stratégie avec chauffage des neurones), mais suffisantes pour avoir des choix à faire à chaque tour. Avec la part de chance inhérent aux jeux de dés qu’il faut accepter bien sûr.

Pari réussi tant pour les auteurs qui ont réussi à proposer un Roll & Write à la fois compétitif et interactif que pour l’éditeur qui nous offre un jeu très attachant. En plein dans le mille si je puis dire ! Bravo ! 🙂

 

Open the box du jeu Kyudo de Offline Editions

Le contenu de la boite en vidéo, cliquez sur l’image pour la visionner sur le site de l’éditeur