Unlock Kids

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

Doit-on encore présenter Unlock ? Si on devait élire le jeu de la décennie 2010, il ne fait pour moi aucun doute qu’il ferait partie des nominés aux côtés de Codenames et Kingdomino notamment. Et si je ne pointe que ces deux-là parmi une pré-sélection possiblement bien plus longue, ce n’est pas tout à fait par hasard. Ca me ramène à ma première année en tant que membre du Jury de l’As d’Or en France. Car oui, figurez-vous que ces 3 jeux devenus mythiques sont sortis la même année (avec Imagine en prime !)… et qu’il n’y avait bien sûr place que pour un seul vainqueur. Une journée entière de discussions animées. Il faut se remettre dans le contexte et se rendre compte qu’Unlock n’était pas encore sorti au moment où on se réunit, mais on avait pu obtenir une version définitive dans les temps. Et prendre une grosse claque. On a senti cette année-là que notre rôle était d’ouvrir une nouvelle porte (c’était aussi le premier jeu non rejouable !) plutôt que de confirmer un succès déjà établi. C’était un gros risque. Que l’on a payé au prix fort les jours qui ont suivi la proclamation (ah le bonheur des réseaux sociaux et leurs commentaires tout en nuance). Mais je ne regrette évidemment pas ce choix audacieux et la suite nous a, je pense, donné raison.

La… 9ème boite d’Unlock est sortie cet été. Raz-de-marée habituel, comme les 8 premières fois. Les 3 escapes proposées sont autant d’aventures palpitantes à vivre en coopération, avec comme toujours son lot de petites nouveautés et de surprises. Une recette miracle qui fonctionne toujours aussi bien même après plusieurs années. Au point de systématiquement figurer dans le top des ventes de la grande majorité des boutiques spécialisées.

Mais quid de la place réservée aux enfants dans Unlock ? Bien sûr, ils peuvent donner un coup de main de temps en temps en trouvant, par exemple, un numéro caché qui avait échappé à tout le monde. Mais le niveau moyen des énigmes à résoudre les exclut quasiment d’office pour le reste… c’est tout de même du costaud par moments et ça fait aussi partie de la recette gagnante. Unlock est un jeu d’adultes où les ados peuvent participer… et reste donc un jeu « pour les grands » qui attire évidemment très fort les plus jeunes. Par son côté technologique mais aussi son principe de quête et toutes les mini-victoires nécessaires pour y arriver.

Alors à l’annonce de ce projet Unlock Kids il y a de nombreux mois déjà, l’engouement fut comme vous vous en doutez à la hauteur des attentes: énorme. C’est dire la pression qui pesait sur les épaules de l’éditeur qui ne pouvait pas rater son coup. Et pour mettre toutes les chances de son côté, le papa du jeu Cyril Demaegd a eu la bonne idée de faire appel au golden couple des jeux pour enfants, j’ai nommé Wilfrid & Marie Fort. Qui ont collaboré sur plusieurs jeux multiprimés, dont Dragomino As d’Or enfants et Kinderspiel des Jahres cette année (tiens, la version Kids de… Kingdomino, y a pas de hasard 😉 ).

Le résultat ? Une vraie version junior avec 6 escape games au lieu de 3, plus courtes et basées sur un principe d’associations de cartes hyper-malin qui permet de se passer d’une application. C’est vraiment du Unlock (on retrouve le même genre de sensations) mais adapté aux enfants dès 6-7 ans. Alors on vous le dit tout de go: c’est quand même chaud à cet âge-là mais en les accompagnant pour les inspirer sans leur souffler les réponses, ils y arrivent et y trouvent beaucoup de plaisir. Attendez-vous à enchainer les aventures très rapidement car ils seront chaud patate pour la suivante. En vous demandant à la fin « c’est quand qu’elle sort la boite suivante ? ».  Oui, exactement comme vous pour les boites adultes… 😉

Attention tout de même: ne vous attendez pas à ce que les enfants soient autonomes pour y jouer avant 8-9 ans. Au moins. Mais les accompagner n’est pas un souci d’autant qu’on y prend pas mal de plaisir aussi. Si si, c’est du vécu. Même pas honte.

Et donc en résumé, à la question: « Unlock Kids ça vaut le coup ? », pour toutes ces raisons on répond par un grand « OUIIIIIII ! ».  🙂

Cerise sur la gâteau: l’éditeur propose une aventure démo gratuite à imprimer, découper et… jouer ! Suivez ce lien pour la télécharger !