Wingspan

Editeur:
Public:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,
Catégorie:

Mais qu’il est beau ! La boite est magnifique et l’ouverture de celle-ci provoque un réel enchantement lorsqu’on découvre la matériel abondant et d’une qualité rarement atteinte. Wingspan a marqué les esprits à sa sortie et ne s’est pas arrêté là puisqu’il fait partie des jeux de plateau qui se sont installés sur la durée et qu’il y a peu d’élus qui peuvent se targuer de cela.

Le thème de l’ornithologie n’est pas le plus courant dans les jeux de stratégie. On est loin des donjons et de l’heroic fantasy, des bâtiments à construire ou des meeples à faire évoluer. Ce vent de fraicheur fait beaucoup de bien et le thème est en plus particulièrement bien rendu et exploité. Un vrai bonheur d’attirer les plus beaux spécimens d’oiseaux dans notre volière.

Mécaniquement,  Wingspan ne réinvente pas la roue, mais le jeu de gestion/développement roule comme une horloge. Les règles sont vite assimilées et les tours s’enchainent rapidement, on en sort avec une impression de jeu plus simple qu’il en avait l’air au départ, comme souvent en fait. Aucune raison d’en avoir peur du coup, il s’adresse tant aux familles qui jouent déjà un peu qu’aux joueurs plus aguerris. Avec une belle rejouabilité car la stratégie qui a super bien fonctionné aujourd’hui peut s’avérer inopérante demain.

Simple mais profond, rapide et d’une beauté absolue. On craque forcément.