Secret Identity

Editeur:
Illustrateur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, , ,

Il est toujours tentant, lorsqu’on découvre un nouveau jeu, de le comparer à quelque chose de connu. Le fameux « Ah oui, c’est un peu comme le Monopoly ! » est un grand classique que l’on entend au magasin au moins une fois par semaine depuis tant d’années. On s’habitue. Ou pas… 😉

C’est dire si je prends toujours des pincettes lorsqu’il m’arrive moi-même de comparer un jeu à un autre. Ce que je préfère, lorsque ça convient, c’est une formulation du genre « il est quelque part entre celui-ci et celui-là ».  Je ne sais pas si c’est mieux, mais ça permet peut-être de le situer sans le côté parfois un peu réducteur d’une simple comparaison.

Ce petit préambule pour mieux vous présenter Secret Identity. Un jeu d’ambiance qui, pour moi, se situe quelque par entre Concept et Fiesta de Los Muertos si ces références vous parlent. On joue avec 8 cartes prises au hasard sur lesquelles on retrouve des personnages réels ou fictifs, de tous genres et époques (vous pouvez les choisir dans le paquet si vous voulez, surtout s’il y a des plus jeunes qui jouent). Elles sont visibles au centre de la table et numérotées de 1 à 8.

A chaque manche, tout le monde reçoit un numéro secret de 1 à 8 et il va falloir faire deviner le personnage qui vous est attribué aux autres joueurs. En parallèle, il s’agira aussi de tenter de retrouver qui est qui puisque tout le monde a reçu un numéro. Mais dans Secret Identity, pour y arriver on ne parle pas. On ne mime pas. On ne dessine pas non plus. C’est plus subtil.

Chaque joueur reçoit en début de partie 10 petites cartes avec de pictogrammes dessus. Pour toute le partie. A vous de les utiliser au mieux et avec parcimonie car vous n’en repiocherez pas au fil des 4 manches. Et donc si vous en utilisez 4 lors de la première manche, il vous en restera 6 pour les 3 suivantes. Ah bah oui c’est comme ça ma Bonne Dame, faut épargner ! Ces pictos, vous aurez le loisir de les positionner côté vert (« Y a un point commun ») ou rouge (« Aucun rapport »). Oui, si on veut pousser le bouchon encore plus loin, y a même un côté Similo. 😉

Tout le monde joue donc en même temps: à la fois pour poser ses pictos à la vue de tous et essayer de comprendre vers qui pointent les pictos choisis par les autres joueurs. Un peu confus ? Je vous invite à visionner la courte vidéo ci-dessous qui explique bien tout ça.

 

 

C’est tout simple, fun et efficace. Et, vous vous en doutez, avec souvent plein de surprises liées aux différentes interprétations possibles. Alors bien sûr, on se réjouit quand on a bon et on accuse honteusement les autres d’avoir un esprit tordu lorsqu’on se trompe. C’est de bonne guerre et le propre des jeux d’ambiance !

Le matériel est original et de bonne facture. Avec des petites clés numérotées qui s’emboitent sous un support magnétique. Il suffit alors de rabattre le support pour faire apparaître le n° de la carte à retrouver et les réponses des joueurs, chacun à sa couleur. C’est très visuel, immédiat, interactif.

Enfin, comme souvent dans ce genre de jeu, si Secret Identity est déjà jouable à 3, c’est en groupe à partir de 5-6 joueurs qu’il développe tout son potentiel. Et si vous aimez cette catégorie, je ne peux que vous inviter à cliquer ici pour consulter notre Top 10 des jeux d’association d’idées !