Celestia

Editeur:
Public:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,
Catégorie:

On dira ce qu’on veut, mais le matériel d’un jeu est tout de même important. De plus en plus même, c’est une tendance qui se dessine. Peut-être aussi parce qu’a l’ouverture de la boite, si la découverte du matériel et la mise en place donne envie, c’est déjà un peu gagné pour le jeu.  Alors oui, forcément, il arrive que le soufflé retombe une fois la partie démarrée, mais je vous rassure, ce n’est pas le cas de Celestia. Que du contraire même !

Alors avant tout, il est important de bien le prendre pour ce qu’il est: un jeu familial par excellence, qui plaira aux petits comme aux grands qui ont gardé leur âme d’enfant. C’est dans cette configuration parents-enfants (dès 8-9 ans) qu’il est pour nous le meilleur et minimum à 4 joueurs.

La mécanique se base sur un principe de stop ou encore original. Vous êtes embarqué dans un très joli petit aéronef piloté par un Capitaine. C’est ce joueur (qui tourne au fil de la partie) qui décide si le vaisseau va progresser d’encore une case ou non, en sachant qu’au plus on avance, au plus il y aura à gagner, mais au plus aussi le risque de tout perdre sera grand. A chacune de ces étapes, les autres joueurs peuvent décider de rester avec le Capitaine dans l’aéronef ou le quitter pour encaisser les récompenses déjà obtenues… mais pas les éventuelles autres à venir. S’il y en a. Tout le jeu réside dans cette décision de quitter le navire au bon moment. Avec ce suspense et ce soupçon d’adrénaline qui l’accompagne.

Celestia est un jeu à la fois magnifique et super-attachant qui mérite amplement sa place dans le cercle fermé de nos coups de coeur !