Super Pas Vite

Editeur:
,
Auteur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

Aujourd’hui, on doit forcément faire des choix. Un nombre fou de jeux sortent chaque année et on ne peut pas tous les prendre. Alors on les découvre en festival, chez les fournisseurs, en soirées-jeux et on scrute aussi les avis sur les sites de référence pour nous faire une première idée. Les jeux qui arrivent au magasin ne le sont en tout cas jamais par hasard. A contrario, il arrive du coup (rarement heureusement) que des petites pépites passent entre les mailles du filet. C’est le cas de ce Super pas vite ! que l’on a trop rapidement assimilé à Mollo l’Escargot déjà en rayon.

Il nous a donc fallu une petite année pour rattraper le coup, le temps de prendre le temps… d’y jouer. Et d’être conquis ! Car si, en effet, le thème est similaire que le précité, à savoir une course d’escargots où le but est de terminer… le plus loin possible du premier à passer la ligne, la mécanique est fort différente. Et l’âge cible aussi par la même occasion puisque celui-ci s’adresse aux enfants un peu plus grands, à partir de 6-7 ans.

Les 6 escargots sont alignés sur la ligne de départ et chaque joueur va tirer secrètement une ou deux cartes (en fonction du nombre de joueurs) qui lui indiquera la couleur de son ou ses escargots. On ne connait donc pas à l’avance la ou les couleurs jouées par les adversaires et une partie du jeu sera donc aussi d’essayer de déduire qui est qui en fonction des mouvements opérés. Mais attention, on peut aussi essayer de faire croire que… une petite dose de bluff est donc incluse, ce qui ne gâche rien !

Des dés de couleurs sont lancés à le joueur actif va devoir choisir pour chacun des dés, dans l’ordre de son choix -et c’est là toute l’astuce du jeu !-  entre faire avancer l’escargot de cette couleur OU l’escargot qui est pour le moment sur une case de cette couleur. Un choix qui n’a l’air de rien mais qui ajoute au jeu une dose tactique non négligeable et un petit côté programmation qu’on retrouve par exemple dans le jeu Monza, grand classique de la gamme Haba. Et ça fonctionne super bien !

C’est un coup de coeur tardif pour Super pas vite ! mais un coup de coeur quand même. Mieux vaut tard que jamais, ce qui aurait pu aussi être le sous-titre du jeu ! 😉