Kosmopoli:t

Cannes, Février 2019. Florent Toscano, l’éditeur lyonnais Opla connu pour ses jeux intégralement fabriqués et développés en France nous présente le prototype de Kosmopoli:t. Le jeu n’est pas finalisé, mais les étoiles éclaboussent ses yeux… et sont contagieuses. La promesse d’un jeu unique en son genre, à la fois malin, fun, interactif et surtout hyper-attachant est lancée. On a hâte de découvrir la suite de l’histoire.

Bruxelles, Aout 2019. L’application indispensable au déroulement du jeu est en version bêta. Mais le jeu est tout à fait jouable et nous le découvrons pour la première fois. La toute grosse claque, comme on en prend rarement… une partie dure 6 minutes, toujours. On les enchaîne: une, deux, trois, quatre parties d’affilée. Personne n’a envie de s’arrêter. On en ressort avec la conviction d’avoir été mis en présence d’une perle. Du coup on en parle déjà abondamment autour de nous… et l’avis est unanime pour ceux qui ont eu le privilège de pouvoir l’essayer.

Jette, Janvier 2020. Ca y est, le jeu est là ! Nous faisons partie des privilégiés qui ont reçu une boite un peu plus tôt. L’occasion de le faire découvrir à nos proches et quelques chanceux lors de la Soirée-Jeux Sajou du mois. Nous découvrons le produit fini: toutes les cartes sont là, l’appli est fin prête et un magnifique livret de 60 pages qui explique tout. N’ayez pas peur, il ne s’agit pas d’un livret de règles, mais une documentation qui explique tout de la genèse et du travail autour de ce projet complètement fou !

Car il faut savoir que ce Kosmopoli:t n’est pas un jeu comme les autres. Il est le fruit d’un travail initié il y a 4 ans, qui inclut la participation de plusieurs dizaines de linguistes et autant de collaborateurs qui ont participé au projet de près ou de loin. Comme vous vous en doutez par rapport au nom du jeu, il y est questions de langues étrangères… et plus précisément de dialectes parlés parfois par une poignée de personnes dans le monde. Mais tout est authentique et travaillé !

Venons-en au coeur du jeu: vous et votre équipe (le jeu est coopératif) bossez dans le restaurant le plus cosmopolite du Monde ! N’importe qui originaire de n’importe quel pays, parlant n’importe quelle langue peut venir déguster chez vous n’importe quel plat typique de sa région. Le service durera exactement 6 minutes… à vous tous d’essayer d’honorer le plus de commandes possibles !

Pour y jouer, vous aurez besoin d’une tablette ou d’un smartphone avec l’appli installée. A faire une seule fois, il n’est pas nécessaire d’être connecté pour jouer. Comme pour Unlock par exemple, elle est au service du jeu et il ne s’agit nullement d’un jeu vidéo, que du contraire, car les interactions entre joueurs sont permanentes. Un joueur y connecte un casque et est désigné Serveuse. Un autre prend le rôle de Maître d’Hotel, tous les autres joueurs sont des Cuistots. Prêts ? C’est parti ! Le restaurant s’ouvre et déjà les premiers clients s’installent à table. Quelques secondes plus tard, ils désirent passer commande. La serveuse écoute la commande… dans la langue d’origine du client, donc. Avec l’accent local bien évidemment, je vous laisse imaginer ce que ça peut donner. Du genre: « Babalouchèda »… ou un truc du genre. La serveuse passe sa commande oralement au Maître d’Hôtel: « Table 1: Babalouchèda »  en essayant de répéter au mieux, ce qui n’est évidemment pas facile, puis continue à prendre les commandes des autres tables. Tout en transcrivant les commandes de la serveuse, le Maître d’Hôtel se tourne vers les cuistots pour gérer l’interface entre la salle et la cuisine. Il répète donc les commandes aux Cuistots qui ont tous, devant eux une liste de plats classés par Continent. Aux sonorités, ils essayent de trouver le plus vite possible de quoi il s’agit dans leur liste écrite, forcément, en translittération (proche de la phonétique). Ce n’est bien sûr jamais exactement ce qu’ils lisent vu le principe du téléphone arabe déformant, adapté ici de manière géniale. Vous avez suivi ? Tout ça simultanément bien sûr. Un Cuistot trouve le Plat ? Super ! Il faut maintenant encore le préparer, c’est-à-dire trouver la bonne carte ingrédient, apporter au Maître d’Hotel la commande. Celui-ci doit encore l’associer au bon n° de table pour que la Serveuse puisse servir le plat. Enfin, l’application valide ou non… soit le client est content et tout va bien, soit ce n’était pas le bon plat et on recommence !

Ca vous semble confus ? Pas de panique. Kosmopoli:t est un jeu qui ne s’explique pas par écrit, mais qui se vit à fond. Et même si à la description le jeu peut déjà sembler attirant, c’est en étant dedans qu’on se rend compte (immédiatement en plus, ce qui est rare) que le jeu est vraiment incroyable. Plus qu’un jeu, c’est d’ailleurs une expérience à vivre, revivre et revivre encore entre amis ou en famille. Ne vous en privez surtout pas, rire et passer des moments uniques en groupe est bon pour la santé. Et dans toutes les langues. Bonne dégustation !