Welcome to the Moon

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

Depuis quelques années, les jeux de type Roll & Write foisonnent. Derrière ce drôle de terme qui ne vous parle sans doute pas si vous n’êtes pas plus intéressé que ça par la chose ludique se cache une catégorie de jeux qui a vraiment le vent en poupe. Cousin (très) éloigné du Yahtzee (aussi appelé Yams) en (beaucoup) plus moderne, il s’agit en gros, à partir d’un tirage de dés ou de cartes généralement, de choisir un endroit et/ou une action sur sa feuille ou son plateau de jeu personnel. Au début, y a plein de place et de choses à pouvoir faire et de fil en aiguille, petit à petit l’étau se resserre et on prie pour que les seuls tirages encore possibles pour nous sortent… n’en déduisez pas pour autant qu’ik s’agit uniquement de jeux de chance. Au contraire même, certains sont redoutables et hyper-tactiques ! On adore le genre… et pour vous permettre de vous y retrouver, on tient même à jour un Top 10 des meilleurs jeux de Roll & Write ! La première boite de Welcome to… parue il y a quelques années en fait déjà partie. Après plusieurs extensions et une boite Welcome to Las Vegas qui nous avait moins convaincu, voici le petit dernier de la série. Et on vous le dit tout de go, c’est déjà notre préféré !

Welcome to the Moon revisite complètement le jeu d’origine. On retrouve la mécanique de base qui tourne comme une horloge. Déclinée en… 8 versions différentes ! Oui oui. Autant de manières différentes d’utiliser le même matériel: des cartes et des plateaux de jeux personnels. Ca, c’est déjà très fort car on est presque tenté de penser qu’il y avait matière à faire 8 jeux ! Mais les auteurs ne se sont pas contentés de penser mécanismes, ils ont aussi thématisé l’ensemble pour raconter une histoire ! Non seulement, la complexité augmente un peu au fil des aventures mais ce mot est vraiment approprié car chaque étape représente une partie du scénario global: vous faites décoller votre fusée dans la première aventure, vous voyagez dans la seconde, vous colonisez la Lune dans la troisième, etc… il est conseillé de les faire dans l’ordre, mais vous pouvez sans problème décider de commencer par la cinquième qui vous emmène sous un dôme si vous le souhaitez. Rien ne vous empêche non plus de jouer 10 parties de suite à votre préférée, vous décidez de tout !

Vous pensez que c’est tout ? Pas du tout ! Welcome to the Moon réussit l’exploit (car c’en est vraiment un !) de mixer le Roll & Write avec le… jeu d’aventures façon livre dont vous êtes le héros. Oui oui vous avez bien lu. Car quitte à imaginer une séquence qui lie les 8 règles de jeu par son thème, autant aller au bout de l’idée et vraiment scénariser tout ça ! L’idée est belle, mais encore faut-il imaginer ce mode campagne, intégrer le jeu dans du narratif de qualité et proposer de vrais choix supplémentaires. Un livret spécial est fourni dans la boite. On peut très bien s’en passer et jouer normalement comme expliqué plus haut (et y a largement déjà de quoi faire !) ou alors on décide de démarrer une aventure qui va nous emmener quelque part. Où ? On ne sait pas encore. Pour combien de temps ? Non plus. Avec qui ? Ah là, faut décider au départ car on ne pourra pas modifier l’équipage en cours de route…  sauver et reprendre plus tard, oui, mais avec d’autres personnes, non. Et après, une fois que c’est fini ? Bein on peut recommencer car rien n’est modifié au niveau matériel, seuls les choix que vous faites au fur et à mesure influencent la suite et donc  chaque décision différente ouvre de nouvelles voies encore non explorées…  de quoi vivre ensemble des tonnes d’aventures et continuer à être surpris !

Waouw. Y a pas d’autre mot. Immense coup de chapeau à Benoit Turpin et Alexis Allard (les auteurs) et à l’éditeur Blue Cocker pour ce travail de dingue et l’aboutissement, j’imagine, d’années de travail. Ils peuvent en être fier. On n’est pas encore au bout de la découverte du jeu, mais on sait qu’on va le dévorer. Il rentre déjà en force dans le Top 10 cité plus haut et qui sait s’il ne rejoindra pas le plus haut sommet bientôt, lorsqu’on y aura joué encore et encore. Faut-il commencer par la première boite de la série ? Non, pas forcément. La partie de découverte au niveau 1 permet de se faire une première idée du jeu et prépare à la suite. Et c’est l’enchainement des niveaux, des parties et des nouvelles surprises à chaque fois qui permettent au jeu de pendre son… envol. Et quel envol ! On lui souhaite un succès… planétaire !