7 Wonders Architects

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

7 Wonders est le jeu de tous les records. Un véritable raz-de-marée l’année de sa sortie (2010) qui l’a vu truster les récompenses sur tous les Continents. Elu jeu de l’année dans plus de… 40 pays, record explosé ! Il faut dire qu’il a tout pour lui: joliment illustré, un thème universel, une mécanique innovante, des parties courtes et tendues, jeu en simultané (pas d’attente de son tour) et un vrai jeu de plateau jouable jusqu’à 7 joueurs (très rare). Addictif au possible, on a envie d’en refaire une directement, et encore une. Après plusieurs… centaines de parties (si si), je ne m’en lasse toujours pas et je suis toujours partant pour y jouer.

Dans la première version du jeu, le nombre de joueurs affiché était de 2 à 7. Mais le jeu ne prenait vraiment du sens qu’à partir de 3, les règles adaptées pour des parties en duo n’avaient pas le même charme. D’où l’apparition quelques années plus tard d’une version spécifique pour 2 joueurs baptisée 7 Wonders Duel. Rebelote pour le succès mondial et le trustage de prix. Du reste, la version actuelle du jeu de base affiche désormais de 3 à 7 joueurs, ce qui est plus cohérent.

De nombreuses extensions ont également vu le jour pour varier les plaisirs et offrir de nouvelles sensations aux fans du jeu et Dieu sait s’ils sont nombreux.

Mais il restait un écueil de taille pour essayer d’arriver sur toutes les tables: 7 Wonders n’est pas le jeu le plus difficile du monde, il est fluide mais il se mérite tout de même un peu. Les règles ne sont pas évidentes à assimiler du premier coup, il y a beaucoup d’infos à connaître avant de pouvoir démarrer et il faut accepter l’idée qu’on ne peut pas comprendre et maitriser tout et tout de suite. Démarrer une partie de 7 Wonders la première fois, c’est un peu comme monter à vélo, il faut un petit temps d’adaptation pour maitriser l’engin. Mais une fois qu’on a chopé le truc, ça roule tout seul.

Au niveau de l’âge, un jeu de ce calibre est difficilement jouable avant 10 ans. Mais ça, c’était avant. Car aujourd’hui 7 Wonders Architects est dispo et ça change tout. Réussir à garder l’esprit du jeu en le simplifiant grandement était un pari osé et risqué. L’équilibre et la mécanique presqu’horlogique allaient forcément en souffrir. Et pourtant le pari est totalement réussi. Grand coup de chapeau à Antoine Bauza, l’auteur et Repos Production, la maison d’édition (belge !), qui réussit une fois de plus à nous bluffer.

Déjà au niveau matériel, tout est un enchantement: les Merveilles ne sont plus des plateaux individuels mais une structure en plusieurs morceaux qui reproduit vraiment le lieu en question. L’impression de construire quelque chose est plus présent et cela rajoute grandement à l’immersion tellement importante aux yeux d’un public plus jeune (et pas que). Chaque joueur possède sa propre petite boite avec tout son nécessaire personnel pour la partie. Top !

 

7 Wonders Archtitects - Exemples de Merveilles

3 Merveilles parmi les 7

 

Boites de rangement pour chaque Merveille de 7 Wonders Architects

Chacun sa boite !

 

Bon. L’affiche est belle, la salle est confortable, un casting de rêve est à l’écran, mais pour réaliser un chef-d’œuvre il faut encore que le scénario du film soit à la hauteur…. et c’est le cas. Je ne vais pas détailler ici les changements et adaptations apportées, je vous laisse le plaisir de les découvrir dans la vidéo ci-dessous. Bien sûr, si vous êtes habitué à la version supérieure, 7 Wonders Architects vous apparaîtra fort simple et vous aurez sans doute envie de retourner à vos premières amours. N’oubliez pas que le but, ici, n’est pas d’offrir une autre extension mais un tout nouveau jeu, plus adapté à la sphère familiale. Par contre, si vous désirez initier au jeu moderne vos proches ou amis moins joueurs que vous, voilà un candidat idéal. Idem pour des enfants dès 8 ans environ ou toute personne qui n’aurait jamais tâté du grand frère.

Une très belle réussite, vraiment. Et sans doute un futur classique, lui aussi. A consommer sans modération.