Tapikékoi ?

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

Djeco est un éditeur français qui en quelques années a peine a réussi à s’installer comme incontournable dans plusieurs catégories dont le jeu de société. Des jeux de cartes tels que Batawaf, Piou-Piou ou Piratatak sont devenus des classiques et de nouveaux jeux sortent chaque année. Ils adorent les noms phonétiques comme ce Tapikékoi qui annonce tout de suite la couleur du thème.

Il existe beaucoup de jeux pour enfants qui font appel à la mémoire. Il faut dire que c’est une compétence qu’il maîtrisent mieux que les adultes que nous sommes et peuvent donc nous battre à l’aise sans qu’on soit obligé de lever le pied. Cela permet aussi du challenge et, lorsque le jeu est réussi, les parents s’amusent autant que les enfants. Ils permettent aussi à des enfants d’âges différents de jouer à armes égales, ce qui est loin d’être le cas dès qu’on parle de réflexes ou de stratégie par exemple.

Dans Tapikékoi, on pose des jetons qui représentent des objets face visible dans des pièces de la maison. L’un des joueurs va ensuite fermer les yeux et les autres vont, pendant ce temps-là, retirer quelques-uns de ces jetons. Au joueur qui se réveille de désigner les objets qui ont disparu. Le nom des objets donc, pas leur position ! Ca n’a l’air de rien, mais ça fait toute la différence. Car cela ouvre la porte aux discussions autour du vocabulaire, mais aussi parce que le fait de nommer l’objet ET son emplacement permet de raconter au passage une petite histoire et, sans s’en rendre compte, de faire appel aux deux hémisphères du cerveau. Par exemple: « ah bein le vase, je le place sur le meuble de la salle à manger parce qu’il est joli ! ».  Et donc lorsqu’on se rendra compte qu’il manque un objet à cette place-là, on n’aura aucune peine à se rappeler que c’est le vase. Magique !

Voir aussi la petite vidéo pour vous faire une meilleure idée du jeu.