Imagicien

Editeur:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, ,
Nombre de joueurs conseillés:
,

On a forcément tous joué à cela étant petit. Vous savez, ces petits points numérotés à relier dans l’ordre pour faire apparaître un dessin. Je ne sais pas si cela porte un nom précis, mais cela vous évoque sans doute pas mal de souvenirs aussi ! Vous aurez peut-être déjà compris que ce jeu va vous faire revivre ces sensations genre Madeleine de Proust. Alors oui, je vous le confirme… et de bien jolie manière en plus. Il s’appelle Imagicien et on l’adore déjà !

Il est toujours intéressant d’observer (admirativement je l’avoue) la manière dont les auteurs de jeu s’approprient et revisitent des standards du passé tombés dans le domaine public. L’une des plus formidables réussites en la matière se nomme Kingdomino, On souhaite bien sûr une trajectoire aussi belle à Imagicien qui, s’il s’adresse lui aussi à toute la famille, se place d’emblée dans une autre catégorie: les jeux d’ambiance.

En fait, il y a deux choses à faire dans ce jeu. La première, c’est retrouver sur son plateau chaque élément visible sur la carte référente que l’on place au centre de la table et qui change à chaque fois: c’est grâce à elle que chaque joueur va pouvoir, avec son marqueur effaçable, tracer les bons traits et suivre le tracé à réaliser. Evidemment, il ne s’agit pas de relier des chiffres croissants, ce serait trop facile… sur votre plateau individuel sont dessinés 108 petites images et il va falloir ouvrir l’oeil pour repérer les bons (voir les images ci-dessous). Parce que la rapidité joue ! Vous avez trouvé ce que représente les lignes que vous venez de tracer ? Bingo, c’était la seconde étape ! Ecrivez votre solution puis retournez le sablier: il reste 30 secondes à vos adversaires pour faire pareil ! La pression !

Ce n’est pas tout: pour corser l’affaire et permettre à chacun de rivaliser, le gagnant du coup précédent aura une petite contrainte: retourner son plateau de jeu. Au dos, exactement les mêmes dessins mais… sans les couleurs, que des ombres ! Warf ! J’ajoute encore que le jeu est fourni avec 3 petits sets de cartes tutoriels qui permettent de se familiariser en douceur aux différentes techniques de traçage (lignes droites, cercles ou arcs de cercles) en fonction des cas.

Alors bien sûr, l’expérience aidant, on finit par retenir l’emplacement de certains de ces petits dessins, ce qui fait gagner un temps précieux. Il faut bien séparer les cartes déjà jouées de celles encore à découvrir pour éviter de retomber dessus trop vite. Mais il y en a beaucoup et une extension avec de nouvelles cartes est déjà annoncée pour dans quelques mois. Alors ne boudons pas notre plaisir: Imagicien est un super jeu qui plait à tous, aux petits (dès 7-8 ans environ) et aux grands et donc idéal à jouer tous ensemble en famille. Quelques secondes d’explications, 2-3 coups d’exemples pour se chauffer et puis go, c’est parti pour une… ou plusieurs parties d’enfer ! Ca marche à tous les coups !