50 Missions

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, , ,

Il y a de ces boîtes qui ne paient pas de mine, qui ne sont pas forcément signées chez un gros éditeur, dont on n’observe pas de buzz avant la sortie… et qui pourraient facilement passer sous le radar. Heureusement, il y a des distributeurs qui font bien leur boulot et qui passent régulièrement au magasin pour nous faire découvrir ce genre de pépites… car oui, on a flashé sur ce 50 Missions qui remplit parfaitement sa mission: à la fois divertir, faire réfléchir et proposer un challenge particulièrement fun et prenant.

Pourtant, dans la boîte, rien de bien original: des cartes et que des cartes ! Un premier paquet assez classique (4 couleurs avec des valeurs de 1 à 7 en plusieurs exemplaires) et un second qui l’est beaucoup moins: 50 cartes rondes qui proposent chacune une mission différente. A résoudre en équipe puisque le jeu est coopératif. Qu’on réussisse à relever le défi ou qu’on échoue, ce sera tous ensemble !

Alors oui, pour ceux qui suivent un peu les sorties, le pitch est proche de The Crew qui fait un malheur. Mais à la différence de celui-ci, il n’est pas nécessaire être un joueur de cartes pour  bien en profiter, il s’adresse à un public plus familial, même si les tapeurs de carton y trouveront leur compte aussi !

Et donc que sont-ce ces fameuses missions me demanderez-vous ? Très simple. Il y a toujours 4 cartes visibles sur la table et chacun son tour on est obligé de poser par dessus l’une d’elles une carte de sa main. Il y a toujours également 4 missions visibles et il suffit de lire le texte sur chacune d’elles pour orienter nos décisions: « Que des chiffres supérieur ou égaux à 5 sont visibles », « la somme totale des cartes doit faire 20 », « 2 cartes rouges sont contigues« , etc… à chaque fois qu’une mission est réussie, elle est défaussée et on retourne une nouvelle carte. Le but ? Arriver à réussir les 50 missions à temps, c’est-à-dire avant d’avoir épuisé la pioche de cartes chiffres !

On sent aussi que le jeu a été bien pensé et équilibré… jusqu’ici, après plusieurs parties, une seule victoire et bon nombre de « rhoooooo… à une carte près ! » avec le sourire. Car il y a énormément de plaisir à jouer à 50 Missions qui prédomine largement la frustration d’avoir échoué si près du but. Avec cette poussée d’adrénaline que l’on ressent à chaque fois à l’approche du but et les « C’est chauuuuud !!! » qui fusent. Avec l’envie immédiate de rejouer.

A noter enfin qu’il fonctionne à merveille dans toutes les configurations, même en solo où l’on ressent les sensations des meilleurs jeux de réussite. Au fait, pas besoin d’aller plus loin, c’est ce mot-là qui résume le mieux le jeu !