Scythe

Editeur:
Public:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
,
Catégorie:

La boîte est superbe. Ce n’est évidemment jamais un gage de qualité, la déception peut être au rendez-vous. Mais s’il fait partie de cette sélection de coups de coeurs, vous vous doutez déjà que ce n’est vraiment pas le cas.

La boîte est grande aussi. Et lourde. On devine qu’il y a du matos: des figurines, oui, superbes. Mais pas que. Un grand plateau de jeu représentant des terrains. Et bien sûr des pions, des jetons, des cartes… à foison. C’est là que ça commence à faire peur: on s’imagine tout de suite un gros jeu compliqué avec une heure de mise en place et six heures de jeu, un wargame hyper stratégique avec des factions à contrôler, un livret de règles gros comme un bottin, une suite des combats à résoudre avec une kyrielle de dés. Bref un gros jeu « à l’américaine » avec plein de baston dedans.

Et bien on a presque tout faux: Scythe est un gros jeu, ça oui. Mais de gestion, développement, programmation et de conquête, saupoudré de combats qui interviennent assez tard dans la partie. Et encore, pas forcément car ce n’est pas le coeur du jeu. Bref, c’est un jeu « à l’allemande » pour amateurs d’Agricola pour ne citer que celui-là !

Alors le livret de règles est conséquent, oui. Ce n’est pas lu en 10 minutes. Mais le jeu est fluide, tout est clair et intuitif. Les tours de jeu se succèdent naturellement, on prend beaucoup de plaisir à anticiper les prochains coups, à développer une stratégie, à trouver des combos, à upgrader ses capacités… bien sûr, il faut aimer se triturer les méninges pour optimiser ses actions, on n’est pas du tout dans un bon party game. Mais on peut aimer et apprécier plusieurs types de jeux, je suis de ceux-là !

La rejouabilité est en outre excellente. Il y a 5 factions, chacune avec un savoir-faire particulier. Les petits plateaux individuels ne sont pas identiques et sont répartis au hasard entre les joueurs. Le combinaisons aléatoires de ces deux paramètres assurent des parties à chaque fois diférentes. Chapeau aux auteurs pour l’équilibrage réussi, pas une mince affaire.

Bref, le plaisir est présent de bout en bout. De la découverte du matériel au verdict final. Les seuls petits reproches que l’on pourrait lui faire est un manque d’interaction et une certaine longueur à 5 joueurs. Peut-être. En attendant, j’en suis à 5 parties en deux semaines, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps pour un jeu de ce calibre ! Et j’en redemande ! C’est plutôt bon signe, non ?

Scythe a remporté l’As d’Or du jeu de l’année en France en 2017 dans la catégorie Experts.