Blanc Manger Coco

Editeur:
Public:
Prix en magasin:
Type:
,
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, , ,
Catégorie:

Attention jeu particulier ! La famille des jeux d’ambiance est riche, très riche. On y retrouve des jeux aux règles simples et vite expliquées dont le but est avant tout de vous faire passer un bon moment, rigolo et convivial. Il y en a plein, pour tous les goûts, tous les âges, toutes les envies. Avec Blanc Manger Coco et son rival Limite Limite (le même jeu mais avec d’autres cartes), on va un peu plus loin dans la… « trashitude ». C’est crû, souvent sous la ceinture, extrêmement trivial pour utiliser un terme châtié, c’est-à-dire… à l’exact opposé de ceux repris dans la boîte.

Les règles sont expliquées en 10 secondes chrono. Un joueur tire une carte et lit une phrase dans laquelle il y a un ou plusieurs blancs. Exemple: « Oui mon enfant, Dieu pardonne tout, même _______ ». Les autres joueurs ont plusieurs cartes en main avec des mots, des expressions, des personnages… et vont en choisir une pour compléter la phrase. Cela donne des combinaisons évidemment improbables, politiquement incorrectes voire carrément salaces. Le lecteur lit à voix haute chaque combinaison après avoir mélangé les cartes (pour ne pas savoir qui a joué quoi) généralement dans un concert de rires et de « Roooooh… ». Avant de choisir la proposition qu’il préfère, selon ses critères à lui. C’est totalement subjectif et assumé comme tel. S’en suit généralement un second round de bonne humeur sous forme de discussion où la mauvaise foi est reine.

C’est tout ! Blanc manger Coco fonctionne à tous les coups, pour peu que l’on accepte le jeu pour ce qu’il est, c’est à dire un bon défouloir entre potes à l’apéro ou bien après le dessert. Le jeu cartonne sur les campus et des les bars… on se demande bien pourquoi ! 😉

Déjà une deuxième boîte disponible avec de nouvelles cartes, ainsi qu’une collection de plus petites boîtes d’extensions à thèmes.