Memo Palace

Editeur:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,
Catégorie:

Aujourd’hui, les boites de jeu sont de plus en plus belles. Le matériel de plus en plus incroyable. Des illustrateurs de grand talent se font un nom et fournissent souvent un travail sompteux, c’est devenu quasi obligatoire et les éditeurs rivalisent sur ce terrain-là aussi. A qui fera la plus belle boîte, celle qui générera le plus grand effet waouw. C’est compréhensible, bien sûr. Mais parfois, il peut arriver que l’on soit déçu… du jeu en lui-même. Et, rien à faire, dans ce cas-là, la boîte peut être aussi jolie qu’elle veut, elle ne sortira sans doute plus de l’armoire.

Alors, lorsque l’inverse se produit, il est important aussi de le souligner et de passer outre ses à priori. Qu’on se le dise, Memo Palace est peut-être la boite la plus… moche du magasin. C’est évidemment subjectif, mais ce jaune criard, le trait, la police du titre… comment dire… au secours ?  😉

Autant vous dire qu’il a fallu nous convaincre juste de vouloir l’essayer. Bien nous en a pris car ce jeu est incroyable… et pourtant si simple.

Je vais vous avouer une chose: j’ai toujours du mal avec les jeux de mémoire. Rien à faire, ce n’est pas mon truc. Je suis le premier à les trouver amusants souvent, mais je n’y arrive pas. Un memory est un calvaire, je me trompe tout le temps. Et là… comme par magie… ça fonctionne ! Comment est-ce possible ? Tout simplement car pour la première fois dans un jeu de ce type, on me fait travailler les deux hémisphères de mon cerveau en même temps. Et ça change tout !

Le principe est le suivant: vous placez les différentes pièces de la maison comme vous le souhaitez. Ensuite vous piochez un jeton animal et vous le placez face cachée dans l’une des pièces, à un endroit précis. Par exemple un escargot dans l’escalier. Mais plutôt que de vous arrêter là, vous allez raconter une petite histoire ou juste préciser pourquoi vous l’avez mis là. Par exemple: « ah bein l’escargot, je le mets sur la troisième marche. Il est parti hier soir et avec un peu de chance il arrivera en haut la semaine prochaine ! ». Chacun à son tour on pioche un animal, on le place face cachée quelque part et on fait pareil.

Il y a maintenant 20 jetons animaux retournés sur le plateau de jeu. Vous prenez maintenant 20 nouveaux jetons, les mêmes. Et vous en piochez un. L’escargot ? Ah bein je sais ! Il est sur la 3ème marche de l’escalier ! Et ainsi de suite pour les 19 autres qui arrivent dans un ordre aléatoire. Instantanément, on est capable de retrouver l’emplacement exact du jeton correspondant sur le plateau (cerveau droit !), grâce à le petite histoire et l’émotion (cerveau gauche !) racontée juste avant. C’est magique !

Et donc un grand bravo à l’éditeur au final, même si le jeu est dur à vendre car la boîte n’attire pas, il est juste terrible et c’est ça qui compte. Et il m’a permis de me décomplexer au niveau mémoire ! Merci ! 🙂