Les Pionniers

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,

Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime beaucoup les jeux de stratégie où il s’agit aussi d’essayer de courir entre les gouttes. Je veux dire par là que des éléments perturbateurs viennent vous embêter. Mais pas de surprise pour autant, on les voit venir à moyen ou long terme et il faut s’y préparer. Tout en consacrant aussi du temps à construire quelque chose qui fera marquer des points. Je prends beaucoup de plaisir à essayer de trouver un équilibre entre la recherche du développement optimal avec un minimum d’actions défensives, question de ne pas trop subir les coups de butoir des événements négatifs tout en progressant dans le jeu.

On retrouve ce type de mécanisme dans des jeux qui ont marqué leur époque tels que L’Année du Dragon, Un Monde sans Fin ou même Agricola où l’on peut avoir la sensation, au début, de passer son temps à dépenser les quelques actions disponibles juste pour récolter la nourriture que l’on va devoir dépenser pour ne pas prendre de points négatifs… sans avoir le temps de consacrer les tours de jeu à autre chose de plus rentable au niveau points de victoire. Ce côté un peu frustrant en a rebuté plus d’un, mais pour ma part, je trouve cela extrêmement jouissif justement. Arriver à faire beaucoup avec peu. Comme mettre un moteur en place qui garantit d’être safe le plus vite possible.

On retrouve ce levier dans Les Pionniers sous forme d’une piste de désastres que l’on ne saura pas éviter. On sait que ça va arriver parce qu’à chaque tour, au moins l’une des jauges va monter et on peut même plus ou moins contrôler laquelle. Et puis une fois que la dernière case est atteinte, la calamité annoncée se produit. Tout le jeu réside dans la capacité de l’anticiper au mieux, en en gardant sous le coude pour la prochaine qui peut arriver très vite. Bien sûr, on peut aussi tout faire pour qu’elle se déclenche à un moment où elle fera beaucoup plus de dégâts chez les autres joueurs… cela fait partie des stratégies possibles, même si les dents grincent en face !

Les actions sont simples et rapides et extrêmement fluides, ce qui rend le jeu nerveux. On n’attend jamais longtemps son tour, il y a du rythme, plutôt cool pour un thème Far-West qui est bien rendu. Les allergiques au hasard ne doivent pas avoir peur de la présence de dés. Ils sont au coeur de la mécanique mais utilisés d’une manière subtile en laissant la porte ouverte à plusieurs options possibles, de quoi satisfaire les amateurs d’optimisation sans plomber le temps de jeu. Et on termine généralement la partie avec une forte envie de rejouer et le sentiment de pouvoir faire mieux la prochaine fois. A noter que le jeu est fourni avec des personnages standards et des colons de base pour vos premières parties et des choix avancés une fois que vous êtes plus aguerris.

C’est un coup de coeur pour Les Pionniers qui fait passer par plusieurs sentiments au fil de parties qui ne ressemblent pas à la précédente, avec une belle marge de progression possible.