Compatibility

Editeur:
Public:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,
Catégorie:

Compatibility n’est pas une nouveauté. J’ai eu l’occasion d’y jouer à de nombreuses reprises dans les… années ’90 (mon Dieu ça ne nous rajeunit pas) avec la première version du jeu éditée par Spear à l’époque et épuisée en un rien de temps. J’en ai gardé des souvenirs épiques et j’ai fait des bonds lorsque j’ai vu arriver la première réédition signée Cocktail Games. Quelques tirages plus tard, voici la version en plus petite boîte telle qu’on la connaît aujourd’hui, avec de nouvelles images.

Comme son nom l’indique, il est question ici de tester votre… compatibilité avec un partenaire. Conjoint, ami, enfant, collègue, homme, femme, peu importe, on ne parle pas ici de vie commune mais d’état d’esprit ! Qu’évoque pour vous le mot « pompier » par exemple ? Le jeu se joue par paires et chaque joueur possède un paquet de cartes-photos identiques. Vous devez en choisir 5 (ou moins, dépendant de l’évolution de la partie) et les classer dans l’ordre de votre préférence.  Ensuite, on retourne les cartes une par une et on compare… vous l’aurez peut-être déjà compris, le but est de retrouver les mêmes cartes chez le partenaire et si possible, en même position.

C’est tout ? Oui ! Et ça marche ! On réfléchit, on anticipe, on râle un peu, on se chambre, on discute beaucoup, on rigole et au final, on passe un super-moment ! Compatibility est un jeu hyper-convivial comme on les aime, facile à sortir pour tout public (ça marche aussi avec des ados, plus difficile avec les enfants plus jeunes qui n’ont pas encore les références nécessaires, certaines cartes ne leur parleront pas du tout), rapide et délicieux. Pour les amateurs de comparaison, il y a de l’Unanimo là-dedans pour le principe et du Dixit pour l’état d’esprit.  C’est dire si le jeu a des qualités !

Par rapport à la première édition, le look a bien changé, les cartes ont été revues, le plateau de jeu aussi pour raccourcir un peu la partie ainsi qu’une règle très maligne pour les groupes impairs, qui permet aussi d’y jouer dès 3 joueurs avec bonheur.

Merci à l’éditeur pour ce retour ! Et longue vie à cette nouvelle version. Cette fois, je garderai précieusement la boîte, on ne m’y reprendra plus à la prêter et ne plus savoir où elle se trouve ensuite !  Ah mais !