Canardage

Editeur:
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, ,
Catégorie:

Voilà un titre… et un sous-titre particulièrement bien choisis. Canardage rappelle la fête foraine, mais comme si le stand de tir et celui de la pêche aux canards ne faisaient qu’un ! Chargez, visez… pan ! Et hop, un canard en plastique en moins chez l’un de vos adversaires. Gnark gnark.

Ce petit pitch résume tout à fait l’esprit du jeu. Si vous aimez les jeux simples, qui mettent l’ambiance par la tchatche que les joueurs y mettent. Si l’idée de dézinguer les canards adverses vous séduit… et que vous acceptez qu’ils puissent vous rendre la pareille bien sûr, cette petite boîte vous promet de belles parties de plaisir !

Alors non, le jeu ne se limite pas à tirer sur tout ce qui bouge, il faudra tout de même user d’un peu de tactique et faire les bons choix. Anticiper et jouer ses cartes au bon moment. Mais les auteurs ont bien équilibré tout ça pour garder l’essence même du jeu: le « pan dans tes gencives ! » qui est suffisamment présent pour amuser mais pas systématique non plus pour ne pas lasser. Juste comme il faut, avec un facteur chance bien présent mais pas omniprésent.

Dernière chose: ne vous fiez pas trop au look enfantin de la boîte, Canardage fonctionne tout aussi bien en famille (les enfants adorent) qu’entre amis à l’apéro (les adultes aussi) ! Allez, on se refait le sous-titre, je ne m’en lasse pas: « Il ne peut en rester coin ! ».