Bad Bones

Editeur:
Public:
,
Prix en magasin:
Durée:
Nombre de joueurs:
, , , , ,
Nombre de joueurs conseillés:
, , , , ,
Catégorie:

On oppose souvent le jeu de société et le jeu vidéo. Alors que la frontière n’est pas si éloignée qu’on pourrait le croire. Les deux mondes ont leurs adeptes, leurs codes, leurs spécificités, mais pas besoin de choisir, on peut très bien aimer et tâter des deux. Surtout lorsqu’un jeu de société emprunte les codes du jeu vidéo ou vice-versa. Cela donne souvent un résultat intéressant et une nouvelle preuve nous est donnée avec cet excellentissime Bad Bones.

Il s’agit d’un jeu de type Tower Defense. Un kewa ? Rassurez-vous, j’ai volontairement placé ce terme propre au monde du jeu vidéo pour continuer dans le thème. Mais il résume assez bien le postulat de départ. Vous avez un plateau individuel avec au centre une tour (composée de plusieurs morceaux empilés) et en bas des tuiles villages. Ainsi qu’un héros, balèze, dont le rôle est de protéger la Tour et le Village.

Mais voilà, le Royaume est envahi d’une horde de squelettes plutôt belliqueux qui vont prendre un malin plaisir à venir vous embêter. Ils ne sont pas spécialement méchants, ils sont surtout nombreux. Et ils arrivent de partout. A vous d’anticiper au mieux leurs mouvements plutôt lents pour faire le ménage en leur faisant leur fête ou en plaçant des pièges qui vont les repousser… chez vos voisins.

Le hic, c’est que même si votre Héros est… héroïque et que les squelettes ne sont pas bodybuildés, il en arrive de nouveaux à chaque tour. Encore et encore. Sans compter ceux généreusement envoyés par vos adversaires. Il va falloir tenir, encore et toujours, le plus longtemps possible. Peut-être perdre un morceau de Tour ou une tuile Village, puis deux… mais ne surtout pas être le premier à craquer complètement !

Bad Bones est particulièrement jouissif, même si à priori on ne raffole pas de genre. On se laisse très rapidement prendre au jeu et le fait qu’il ne faut jamais attendre son tour y est pour beaucoup. Il y a du rythme, de la tension, du suspense et surtout beaucoup d’ambiance !

A noter que l’éditeur n’a pas fait les choses à moitié: le matériel est à la hauteur et 4 modes de jeux sont inclus: un jeu de base, une version avancée, des règles coopératives et un jeu solo. Avec plusieurs boîtes, il est même possible d’organiser des parties avec un nombre de joueurs… illimité !

Enfin, Bad Bones plait à tout âge et tant les enfants que les adultes y prennent beaucoup de plaisir. Gros coup de coeur pour ce jeu 100% belge en plus !